Made in France : nous ne sommes pas tout seuls !

J’ai beaucoup de retours positifs suite à mes communications récentes, mais c’est moi qui vous remercie d’accorder votre attention à nos aventures. On me demande aussi de continuer, mais nous tenons une simple supérette bio, pas l’école Poudlard, il n’y a pas tant d’aventures trépidantes à vous raconter !

Alors je me suis dit que j’allais aussi raconter les aventures d’autres personnes engagées dans le même combat que nous, si ça peut leur donner un tout petit coup de pouce, je vous saurais gré d’en parler aussi autour de vous si vous le pouvez.

Celui qui mérite bien d’ouvrir cette série, c’est Thomas Huriez, fondateur d’une boutique de mode éthique (nommée Modetic, il a eu plus d’imagination plus tard !). Devant le déclin de ses fournisseurs français, il a décidé en 2012 de lancer sa propre marque made in France, nommée 1083 (la distance qui sépare les deux points les plus éloignés de l’Hexagone). A la suite de son crowdfunding fructueux (1000 jeans préfinancés contre 100 espérés), il a tenu sa promesse de traverser la France en vélo couché avec sa femme Charlotte.

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/1083-km-velo-le-pari-d-un-romanais-pour-le-made-france-1404957420

En souvenir de ce périple son logo est une borne kilométrique de nationale flanquée d’un slogan « borne in France ». Il a commencé par de superbes jean, en bleu « de Nîmes » et non denim, comme à l’origine ! Même le symbole de l’American Way of Life a son origine en France ! Il fallait évidemment nous le réapproprier, ce qu’a fait brillament Thomas, en produisant un jean de grande qualité en coton bio dans les dernières usines de confection françaises. En 2018, il en avait déjà vendu 100.000 et embauché 150 personnes ! Il a ensuite fabriqué des chaussures « sneakers » à Romans-sur-Isère, l’ex-capitale française de la chaussure, dont des modèles vegan. Puis il lance un pull « le Tricolore » siglé bleu-blanc-rouge en laine recyclée localement !

En 2016 il reprend l’immense usine Charles Jourdan à Romans, qui rouvrira rénovée cette année.

Thomas n’a pas fait que ressusciter le made in France, il a aussi ressuscité sa philosophie : une qualité hors pair pour une durée de vie très allongée, à l’époque où le gaspillage n’était pas envisagé car trop coûteux.

C’est à nouveau possible en France en 2020, et pour tous ceux dont les placards sont vides à la fin du confinement, je vous encourage à les remplir durablement sur 1083.fr et letricolore.fr. Pensez aussi à eux pour offrir ! D’ailleurs, j’y retourne de suite !